Energie ? Le prix du Gaz et de Electricité vont exploser ces prochaines années

Publié le par tair marc

gazEdf et Gdf-Suez nous promettent encore des augmentations du tarif réglementé, malgré la hausse déjà subit par la passé.

 

En effet, Gdf-Suez nous indique une hausse pour le 1er Janvier 2013 de 2% qui biensûr est une mauvaise nouvelle pour les 11 millions de clients, même si celle-ci pourrait être limité à 0.8%. Depuis 2010 les hausses régulières et répétés même plusieurs fois par an, coûte très cher à la population.

 

La limitation à 0.8% a des grandes chance d'être remise en cause par la conseil d'Etat. En vu pour Gdf-Suez de pouvoir augmenter comme initialement prévu : 7%. Elle a déjà eu gain de cause sur la limitation d'octobre 2012. 

 

Dans cette affaire, il est encore remis en cause le mode de calcul légal : pétrole/gaz, qui permet d'établir par équivalence le prix public. De fait le gouvernement devra ce pencher sur ce sujet et trouver un mode de calcul moins lié au prix du pétrole et qui satisfasse Gdf-Suez.

 

Pour Edf, il est établit que la taxe qui finance les énergies renouvelables pour partie, coûtera 5.1 millions d'€ pour 2013 soit une hausse de 19%. Cette CSPE inclut un rattrapage pour 2011 et une augmentation pour 2013 qui correspond à 15 € sur la facture annuelle moyenne.

 

Pour Edf aussi une hausse de 3% est annoncée pour le 1er Janvier 2013, si le Ministère de l'Energie ne désapprouve cette décision avant le 31 décembre 2012. 

 

La CRE a répété plusieurs fois que le tarif réglementé devrait augmenter de 30% d'ici à 2016. Et certainement 50 % si nous englobons la CSPE et la grille tarifaire ensemble.

 

Edf, qui doit faire des travaux de sécurisation de ses centrales imposées par l'Etat, suite à la loi de juin 2006 sur la sûreté nucléaire (loi TSN) et la création de l'Autorité de sûreté Nucléaire (ASN). Edf a par ailleurs aussi pris du retard depuis une dizaine d'année sur l'entretien de ses centrales et de son réseau géré par Erdf qui l'oblige l'aujourd'hui à faire le nécessaire, vu l'état du réseau en province.

 

Il est loin le temps où ces compagnie était 100% d'Etat, et dont le but était le service publique et l'approvisionnement à tout le territoire. Que reste t'il du contrat de service publique ?? Ces sociétés sont en tout point des entreprises qui désirent être rentable pour leurs actionnaires...

 

De fait, le Senat et l'Assemblée Nationale devrait s'intéresser aux solutions pour limiter ces hausses aux ménages Français en favorisant et en aidant financièrement les travaux d'isolations des logements mal isolés, cette urgence si elle n'est pas prise à bras le corps, mettra de nombreuses familles dans des situations difficiles car elles ne ce chaufferons plus en hivers...

 

Biensûr, il faudra revoir les modes de calcul des énergies, peut être étudier une nouvelle grille tarifaire commerciale, mais avant tout il faudra étudier le problème à la source : les maisons mal isolées. Le problème de l'énergie ne peut être étudier sans cette problématique, car avec des nouveaux tarifs il y aura toujours des gens ayant des problèmes pour payer leurs factures parce qu'ils consommerons plus qu'il ne faut pour avoir un semblant de chaleur.

 

 TAIR Marc

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article