Le tabou du suicide des agriculteurs

Publié le par tair marc

agriculture.jpg

Un sujet dont on ne parle pas et qui s'aggrave franchement vu les revenus de ceux ci en net baisse, en effet nombreux sont les agriculteurs ayants des problèmes de finances et devant ce nourrir aux du coeur ou devant subsister avec le Rsa

En 2011 le revenu moyen a baissé de 2.3%, la France ce retrouve au 21 eme revenu agricole Européen sur 27, la hausse des coûts : engrais et alimentation explique cela, ainsi que le gazole, n'oublions pas non plus la baisse de 3 % des subventions.

Alors que le revenu moyen est de 2500 €/mois, nous relevons des inégalités entre type de productions biensur mais aussi entre taille d'exploitations 

Les revenus des plus pauves sont ceux des horticulteurs et maraichers à moins de 840 €, cela déscend à moins de 400 € pour les arboriculteurs.

Malgré une baisse des prix des biens agricoles depuis les années 70, les consommateurs de le constatent pas, la grande distribution augmentant sa marge, ne permets pas que le consommateur profite de cela.

Le gouvernement devra étudier avec les syndicats agricoles le revenu minimum qui permets au paysan de subsister, avec des subventions mais aussi une rétribution des marges des grands distributeurs si ceux ci ne désirent baisser leur marge.

Un taxe sur les produits agricoles de toutes provenances (Française et Étrangère), voir même plus importante pour les Étrangères, qui sera ajouté à la TVA, pour ainsi redistribuer la somme aux agriculteurs par une subvention à ceux ayant un revenu inférieur au smic.

Un démarche social intelligente qu'il faut d'urgence proposer, car ils seraient 400 à 800 (chiffres invs)à ce suicider par an (aucune statistique officiel) car les problèmes liés au monde agricole n'est pas prise en main par les politiques et leurs revenus ne sont pas à la hauteur de leur travail.

 

TAIR Marc

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article