Quel Honte !!!

Publié le par tair marc

gaz.jpg

GDF-SUEZ dépose plainte contre son principal actionnaire : L'Etat !

 

Quel honte ! une entreprise semi-publique, avec un contrat de service publique ce permets de déposer plainte contre l'Etat Français au motif que la décision du gouvernement de geler l'augmentation du prix du gaz aux particuliers au 1er octobre n'est pas conforme au contrat de service publique.

GDF-SUEZ demande une augmentation de 5% pour les particuliers et 4.9% pour les entreprises.

D'après ces derniers, au 2eme trimestre l'entreprise perd 290 M€, et si le refus d'augmentation est prolongé, cela porterait leur une perte à 1 Milliard €.

Pour 2010, l'entreprise a fait un bénéfice de 4.6 Milliards € et a déjà augmenté le prix du gaz le 1 avril de 5%, portant à 20% la hausse du prix depuis l'an dernier.

En regardant les chiffres du résultat semestriel du groupe édité le 10 Août 2011 nous constatons autre chose : 2.7 Milliards € de résultat net. Une dette en baisse et une trésorerie en augmentation.

Ce manque à gagner est peut être pour eux vital pour payer les dividendes des actionnaires?

Les Français ont déjà serré leur ceinture, et cela en plus ne va pas arranger les choses.

Comme je le disais il y a peu : le service publique n'est plus qu'un argument publicitaire. Les entreprises du service publique sont devenues des sociétés comme les autres, elles ne pensent qu'au profit.

L'Etat actionnaire à 33% du groupe doit être ferme avec ce groupe qui oublie vite ses obligations, il est peut être temps que l'Etat ordonne sa volonté, les Français ne peuvent plus payer.

Geler les augmentations ne vas pas mettre cette grande société dans les dificultées financières, un petit manque à gagné pour elle, qui sera un soulagement pour les usagés.

On peut lire dans les lignes de Challenges du 3 mai 2011 que GDF-SUEZ donne la priorité aux dividendes, cela confirme une politique purement financière.

Sans parler des salaires : pour le Pdg (Mr MESTRALLET) 1.4 Millions et le Dg délégué (Mr CIRELLI) 1 Millions.

Les salaires des employés ont stagné lorsque l'on constate des augmentations d'importance depuis 2008 pour les dividendes des actionnaires.

Un mépris honteux envèrs la clientèle et l'Etat, qu'il ne faut pas laisser faire, espérons que l'Etat garde ses positions.

TAIR Marc

 

Publié dans économie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article