Mais de qui ce moque t'on?

Publié le par tair

Jour après jour de nouvelles informations sur l'état de santé de tel ou tel pays européen, leur dette, le chomage, leur PIB, et même leur capacité de rembourser, mais on nous dit que le pire est passé, que tout ira mieux.

 

Pourtant en France les déremboursements de la Sécu s'accélèrent, le taux de chomage ne baisse pas, les sociétés d'autoentrepreneur ferment et sont radiées pour absence de chiffre d'affaire, les assurances et mutuelles augmentent, les prix en magasin augmentent... Les impôts locaux et fonciers explosent. Et la France ce permets de garantir voir même accorder des prêts aux états européens en difficulté.

 

Nous savons pourtant que la grece pour ne nommer qu'elle (et aussi tous les pays d'europe du sud) n'est pas en capacité de payer, nous resterons donc seul avec un prêt impayé, et qui payera ? Nous, car les banques en difficultées ce tournerons vers l'état Français qui ne manquera pas d'aider les compagnies bancaire de l'hexagone avec l'argent des Français et l'impôt.

 

Ne craignez rien ! Il parait que le pire est passé. 

 

Nous ne manquerons pas d'entendre de nouvelles vagues de licenciements au motif d'une conjoncture morose et voir même plus morose que prévu. Les prêts à la consommation, automobile ou immobilier seront plus difficiles à obtenir même pour les fonctionnaires ou les cadres moyens. 

 

L'euro est trop fort et ceci pour les besoins de l'Allemagne, les rêgles européennes toujours plus contraignantes pour la France parce que nos députés ne sont pas présents lors des votes, ni non plus pour défendre les positions de la France. Nos pêcheurs pêchent toujours moins avec des bateaux toujours plus chèrs, nos agriculteurs et paysans toujours plus subventionnées par l'europe car des grossistes et des revendeurs veulent garder leurs marges confortables ce qui les empêchent de vivre de leur vente. Des marges payées par les subventions européens qui elles même sont le fruit des subventions des états européens pour l'union européenne, et donc de l'impôt des européens. Ce sont les particuliers qui payent les marges des actionnaires de ces revendeurs !!

 

Nous aurions besoin d'un euro plus faible pour les exportations tout comme les pays du sud de l'europe (Espagne, Portugal, Italie, Grece). Si aucune décision n'est prise c'est tout simplement l'euro que nous perdrions, et à ce jour, nous n'avons jamais été aussi pres d'un éclatement de l'euro pour un retour au Franc.

 

Cette inéxistante politique de l'euro y est pour quelque chose, La BCE n'a qu'un désire : éviter l'inflation. Pourtant l'inflation est présente, à plus de 2% cela coûte beaucoup au ménages sur une années. Nous pouvons écouter tous ces économistes ou Ministres du Budget et des Finances, Nous ne pouvons plus avaler les mots et les chiffres, car dans l'assiete c'est soit sans cesse moins manger à  sa faim, soit manger de moins bonne qualité. Manger, ce chauffer, ce déplacer ou payer les études de nos enfants est sans cesse plus cher. 

 

Cette europe de financiers à tué l'harmonie européenne et bientôt ils tuerons l'euro.

 

L'Etat à ce jour ne pense qu'a une chose : économiser !! Les financiers ont imposé une pensée unique dans tous les domaines : le retour sur investissement et le profit. Mais la fonction publique n'est pas la pour gagner de l'argent mais pour rendre un service publique et de la meilleure qualité que possible. Il y a toujours moins d'hôpitaux, moins d'aide-soignantes ou infirmières, nous constatons la privatisations des services du samu par des ambulances, Les transports toujours plus chers...

 

Le rendu sur impôt n'existe plus, cet à dire que si le service publique etait plus présent ou aussi de meilleure qualité nous verrions où irait notre argent. Mais à ce jour, plus nous payons et moins le retour sur impôt n'est palpable. 

 

L'Etat pour faire des économies a réussi à mettre les employés du privé en guerre contre les fonctionnaires sur le thèmes des revenus et des retraites. Mais en route ils ont oublié les cadres moyens, les cadres supérieurs...

Comment peut on mettre dos à dos deux systèmes aussi différents ? Les fonctionnaires ont 25% de leurs revenus qui sont des primes et qui ne sont pas comptabilisés pour le calcule de leur retraite. Nombreux fonctionnaires ont entre 1200 et 1400 euros nets prime incluse, et n'ont pas la vie rose et riche qu'ont veut nous faire croire. Le but finale était qu'après avoir cassé la retraite du publique et des statuts spéciaux, ils s'attaquent au privé, ce qui a été fait. 

 

Les syndicats n'onts pas assez communiqué sur ce qui pouvait suivre, car c'est plus sur les employés du privé que l'état pouvait faire de substentielles économies, car plus nombreux. Croyez vous que les cadres ou les hauts fonctionnaires ce plaignent ? Dans cette réforme seuls les "petits" salaires ont été touchés. Croyez vous qu'un haut cadre ou haut fonctionnaire soit gêné de faire 2 ans de plus à 10000 ou 20000 euros avec un bureaux, des vacances aux iles, la dernière audi, etc... Sans parler des salaires les plus hauts. Dans cette affaire l'ouvrier d'une PME ou  la secretaire administrative employée de Mairie (par exemple) fera 2 ans de plus...  Mais sans les 10000 euros et sans les vacances, ne parlons pas non plus de la voiture.

 

A qui vont ses économies ? Même pas pour nous, ni pour les pauvres, ni pour les fonctionnaires, ni pour personne en France, mais pour refinancers nos banques à taux super bas qui elle même prêtent à d'autres états européens qui ne payerons sans doute pas ou dans 30/50 ans. 

 

Nous bradons notre service de santé, nos écoles, nos transports, nos retraites, nos salaires, ..., pour ces financiers qui au bout nous ferons surement payer une deuxième fois la facture, car si la Grece par exemple, ne paye pas, nos banques Françaises appelerons l'état, et ensuite qu'allons brader ? Y aura plus rien !!

 

Mais de qui ce moque t'on? Que reste t'il de nos grandes entreprises : La poste, France télécom, Sncf, Edf, Gdf-Suez, Veolia, Renault, Eads, etc...  Elle sont aux mains de financiers. Qui n'est pas mécontant de la Poste, France télécom ou la Sncf etc...? Le service publique est presque devenu pour eux juste qu'un mots, un argument publicitaire, car le service clientèle n'est plus qu'un service commercial comme un autre. Vous téléphoner par exemple à France télécom pour des informations sur votre facture et vous racrochez avec une nouvelle option payante et sans avoir la réponse à votre question. Et pourtant le personnel de ces sociétés subit autant que nous ce changement de politique commercial.

 

2012 Une révolution politique ? ou un rimèke gauche /droite? Que proposent la gauche et la droite ? Où sont les syndicats? Ne craignez rien, la gauche si elle arrive au pouvoir en 2012, nous auront "la continuité dans l'altèrnance", nous payerons encore et encore. Nous serons encore moins remboursé, la Csg et la Crds augmentera, les taux immobiliers vont augmentés, la TVA augmentera aussi. L'UMPS aura encore gardé le pouvoir en somme et aura gardé le même cap politique. 

 

Quand vous aller au resto, et que vous prenez deux menus à 28 € chacun, vous n'apprécierez pas qu'ont vous apporte une facture à 108 € pour suivre le principe de solidarité et que vous payez les menus du jours, d'hier et d'avant hier de votre sympathique voisin qui lui a commandé en sachant qu'il n'avait pas l'argent mais ont lui à servit car il fait partie du club VIP de l'euro. Pour l'euro et l'europe c'est pareil, nous avont commandé une europe avec des contraintes, des obligations, et des avantages, mais le ticket de caisse n'est pas le même que le menu. En plus on s'attends tous à avoir un rappel de facture pour le dessert d'un autre voisin.

 

Aider les autres ok, s'ils suivent les mêmes regles et surtout si nous avons l'argent, mais ce n'est plus le cas : La France a les poches vides. On est privé de dessert.

 

Pendant notre carrière professionnel ce sera l'impossibilité de ce soigner bien, ne plus aller en vacances, et avoir une retraite plus tard avec moins en pension si on y arrive en bonne santé, vu les médicaments empoisonnés qu'on nous offre c'est pas gagné. 

 

Donc à l'avenir c'est soit : aurevoir l'Euro fort, soit faudra sauter des repas car bonjour la vie cher. Quand aura besoin qu'on nous aide y aura plus d'argent en europe, et qui nous aidera? On empreintera au FMI ? 

 

Cette article démontre volontairement le scénario du pire,  à défaut du scénario du mieux qu'on nous dystille dans tous les débats, et tous les mois le scénario du bien est noircit un peu plus par des nouveaux éléments graves. Mais ce futur nous arrivera si rien n'est décidé sur l'euro (deux monnaies euros : fort et faible, comme le dollard us et canadien) ou sortir de l'euro. 

 

TAIR Marc

 

 

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LADY MARIANNE 22/09/2011 17:53


bonjour et bienvenue dans forum libre expression !!
merci de ton choix et de tes publications !
bien amicalement Lady M


tair 26/09/2011 16:57



Bonjour, Merci.


Que pense tu de ma publication sur l'eau ou celle sur l'agriculture?


Il est important de publier ce que l'on voit pour éviter la pensée unique et l'information unique.


Amicalement


Marc