Les adjuvants dans les vaccins, une dangerosité parfois sous estimée.

Publié le par tair marc

Vaccin.jpgDevons nous nous inquiéter des vaccins que nous utilisons sans s'interroger sur leur contenu? Ya t'il suffisamment de preuves sur le fait qu'ils soient sans danger?

Depuis près d'une centaine d'année les Etats Unis utilisent l'aluminium dans sas vaccins et n'ont jamais apporté la preuve de son innocuité.

Hors vaccin il est connu que l'aluminium a un caractère néfaste sur le système nerveux, dès expertises menées par l'INVS, l'AFSSA, et l'Afssaps ont détaillés ces effets sur la santé humaine. 

L'Afssaps a publiée des recommandations concernant la concentration des les cosmétiques. 

Les Etats Unis encore administrent préventivement une part importante de leur population de façon obligatoire avec adjuvants qui sont des dérivés d'aluminium.

Il y a peu d'études en la matière, sur le devenir dans l'organisme et son mode d'action. Il est maintenant avéré que l'aluminium ce concentre dans le cerveau et s'y accumule. 

Des suspicions résident sur le fait que celle-ci favorise les allergies, l'autisme, les troubles dégénératifs, maladies auto-immunes, l'hépatite B, ainsi que pour la sclérose en plaque. Malgré des études prouvant le contraire il reste un fort doute sur ce  sujet. 

On la retrouve dans dans vaccins contre : la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la méningite ou l'hépatite b et a. Il est dit inoffensif à quantité raisonnable. Et des recommandations sur une quantité maximum d'aluminium sans le sérum sanguin et du plasma est établit. 

 

Tout comme le mercure (qui aussi dans les vaccins) qui est considéré toxique pour les organismes vivants et génotoxique, il altère les gènes de la cellule. 

Le mercure ce concentre aussi dans le cerveau, où il à un rôle certain sur le développement de l'alzheimer, il endommage les cellules nerveuses du cerveau.

Il augmente les comportements apparentés à l'autisme, une recommandation de l'académie américaine des pédiatres pour le retrait du thimerosdal, depuis 2002 les vaccins de routine au USA destinés aux enfants ne contiennent plus de mercure. 

Où retrouve t'on aussi ces métaux : dans les amalgames dentaires, l'eau du robinet, certains poissons

L'accumulation de ces adjuvants reste inquiétant, les apports sont nombreux : alimentaire ou médical, il est donc important dans limiter l'usage, et d'apprendre à detoxifier son corps de ces substances toxiques. 

Les vaccins (les adjuvants) ne sont pas les seuls fautifs mais ils sont aussi responsables d'effets sur notre corps et le cerveau en particulier. 

TAIR Marc


 

Les sujets de ce blog est le résultat de différentes analyses que je recoupe sur internet et sur des documents écrits des revues que je lis, pour me permettre de continuer je vous invite à cliquer au moins sur une publicité et lire, ceci pour me faciliter le financement des revues, de l'abonnement internet, du nom de domaine et du blog. Merci. 

 

Publié dans santé

Commenter cet article