Le libéralisme et l'agriculture...

Publié le par tair

18

 

Les méfaits du libéralisme dans le monde agricole :

 

Après des années de libéralisme commercial et agricole, nous constatons des prix toujours supérieur en magasin et des marges toujours inférieurs dans les poches des agriculteurs.

 

Les grossistes et leurs actionnaires attendent toujours plus de marges, et les revendeurs attendent toujours plus de ventes et de clients.

 

Pour cela, de nombreux produits sont achetés à l'étrangers ou ailleurs en europe, avec parfois une qualité bien différente et inférieur.

 

Toujours moins d'agriculteurs :

 

Avec 490000 exploitations agricoles et moins d'un millions de personnes y travaillant régulièrement, il est constaté une baisse de 26 % de ces structures en 10 ans. (chiffres des statistiques du mois de septembre 2011).

 

Revenu moyen d'un agriculteur sur un an en baisse : 

 

en 2007 le revenu était de : 28500 €

en 2010 le revenu était de : 24400€

 

La pauvreté dans le milieu agricole n'est pas un mythe, en 2008 suite à une étude Msa 13 % des agriculteurs avaient un revenu inférieur à 9495 €. 

 

Des solutions pour les laitiers ?

 

Pour le lait un éffort devrait être fait par les industries laitières.

 

Dans l'urgence il faudrait un prix minimal garanti avec une augmentations du prix au litre. Le coup est de 365.5 € /1000 litres, soit 36.5 cts / litre. Le prix actuelle est de 356.2 / 1000 litres. 

 

Soit une perte de 9.3 centimes d'euros du litre. Pour ne pas avoir de perte il faudrait augmenter de 9.3 cts du litre minimum. 

 

Les raisons d'un prix aussi important?

 

1/ Les charges de culture : engrais, semence... pour cultiver les céréales qui composent les aliments des vaches.

 

2/ Charges animalières : Aliments, vaccins, inséminations, frais vétérinaires, achats de vaches.

 

3/ Frais de fonctionnement : Carburant, réparations, chauffage, éléctricité, petit matériel.

 

4/ Amortissemnt des installations : Hangar, étables ect...

 

5/ Charges liées au remboursement d'emprunts professionnels.

 

Messieurs du gouvernement et du Ministère de l'agriculture : un éffort !!!

 

TAIR Marc

 

 

 

 

Publié dans politique

Commenter cet article

Monica entre terre et mer 26/09/2011 17:03



il n y à plus de petites fermes d élevage


 les agriculteurs dégoutés   ferment leurs portes .


comment peuvent t ils vivre avec des salaires aussi bas  ,  il faut  que leut conjointe  travaille .. ailleurs ..


et on aura l' air malin   quand il n 'y aura plus   d 'agriculteurs ni d éleveurs en france


 terres en friches , viande bovine de n' importe quel pays  comme les fruits  venus de partout  sauf de chez nous


 j' espére que nous sommes nombreux  à avoir conscience  de cette   marche inévitable


si rien n' est fait


 bonne soirée


amicalement


 



tair marc 29/09/2011 19:32



un sujet oublié des politiques malgré leurs gesticulations et leurs propositions...


que des mots ou des idées sans envergures.


navrant !!


cordialement


marc



Eva R-sistons 24/09/2011 04:51



Bonjour et bienvenue sur la Communauté Journalistes !


Et justement sur ce thème, ma 1e vidéo :


 



La première vidéo d'eva R-sistons, "revitaliser nos villages" (14 mn)


cordialement eva




tair 26/09/2011 16:55



Il est important de dévoiler ce qui ce fait, il est vrai que la pensée unique et l'information unique est devenu la norme. 


La disparition des postes, et mêm des agence bancaires dans certains villages, de commerces, etc... nois vivons depuis vingt une désertification des entreprises et m^me plus grave : de l'Etat
dans nos provinces.  


Il restera les grandes villes et le reste (le desert).