Le dépeçage de Dexia... Nos banques sont au pied du mur.

Publié le par tair marc

euro.jpg

 

Dexia dépecée... une nationalisation qui ne dit pas son nom :

 

Dexia une société Franco-Belge spécialisée en France dans les prêt à des collectivités.

La branche Belge nationalisée, la branche Luxembourgeoise bradée à un fond Quatar, et la branche Française rattachée à la Cdc et la Banque Postale, ce qui revient à nationaliser sans le dire.

Dexia est elle la première des banques Françaises à devoir ce tourner vers l'Etat, il est à prévoir d'autres surprises qui ce compterons aussi par millards d'euros.

Dexia est sans aucun doute le haut de l'iceberg, et ce qui nous attend sera certainement d'envergure.

Vu les erreurs de ces banquiers, et leur désire dévorant de gros gains sans éthique, il n'est plus possible de les laisser faire, il est temps que nos politiques dépenses nos deniers à bon escient, pour reglementer en profondeur le monde de la finance et rentrer dans le capital de ces sociétiés qui dilapides ce que nos entreprises créees.

 

Quel sera la prochaine à demander de l'aide ?:

 

Nos banques comme je l'ai déjà dis ont du mal à ce refinancer, et les prêts ainsi que les découverts sont revus à la baisse et voir même annulés. Nos cadres moyens et les Pme sont les prochains à ce serrer la ceinture, voir même pour une partie, cela à déjà commencé.

L'argent que nous avons placé chez eux, il ne l'ont plus !! Heureusement que l'Etat garantie nos comptes de dépôts, nos livrets... pour 100.000 euros.

Si nos cadres doivent revoir leur autorisation de découvert à la baisse et retarder l'obtention d'un prêt, nous pouvons nous inquieter sur le sort des smicards qui n'ont certainement déjà plus le droit au découvert, ou bien avec des agios. 

Nombre de Français depuis 2008 doit vivre avec des découverts réguliers voir même continues sur leur compte, malgré des revenues mensuels.

 

2012, une éléction Présidentielle, qui sera aussi sur le thèmes des Banques : 

 

-Il sera de bon ton de réguler plus nos Banques et de baisser les frais de tenue de compte.

-Taxer les bénéfices d'une Banque même si celle-ci est étrangère, lorsque ses gains sont réalisés sur le térritoire national.

-Taxer les bonus des traders et des dirigeants.

Qu'ils fassent des bénéficent c'est un droit, mais il y a des limitent à éviter, car quand on spolie les clients, et que l'ont s'accorde des bonus éxorbitant cela n'est pas convenable. 

Il n'est pas normal de continuellement renflouer les erreurs de placements de "spécialistes" de la finance avec l'argent des contribuables. 

Il est temps de rationaliser cela et de reglementer !!!

TAIR Marc

Publié dans finance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article