L'Immigration au cas par cas, Le Changement par la continuité, Hollande ne change rien aux politiques engagées par le passé.

Publié le par tair marc

hollande photoLa Politique du président sur l'immigration est dors et déjà connue, et malgré ses propos lorsqu'il était dans l'opposition, il ne changera rien au dispositif établit.

Manuel Valls indique une immigration au cas par cas, ce qui était le cas dans le gouvernement Fillon sous la Présidence Nicolas Sarkozy, pourquoi avoir fait autant de bruit si ce dispositif est le bon ?

Il faudra d'ailleurs peut être ralentir le flux de l'immigration et c'est peut être ce qui ce fera car il est évident : s'il n'y a plus de travail pour les Français et pour les immigrés qui sont déjà résident en France, il faut réduire la voilure des entrées, et proposer des titres de séjours sur les métiers où il y a un manque.

Ce que la Gauche voulait démontrer comme une idée absurde, ou par d'autre de l'extrême gauche comme une idée inhumaine et raciste, est en fait un simple constat d'évidence.

Biensur, en essayant d'attirer certains migrants ayants métiers utile à la France, il faudra stopper l'entrée de ceux qui sont ouvriers ou employés que nous n'avons plus, le temps que cela s'impose.

Il faudra par contre sécuriser la situation des ouvriers qui travailles en France et qui payent leurs impôts (car cela existe) en leur donnant en priorité une carte de séjour.

Ce d'ailleurs Jean Claude Mailly de Force Ouvrière explique et répète, à qui veut l'entendre.

Ceux-ci ne doivent pas entrer dans la politique du cas par cas, mais êtres sécurisés d'office, car expulser des gens qui payent des impôts cela manque vraiment de logique. 

TAIR Marc

Publié dans politique

Commenter cet article