Assassinat programmé du site de Florange ou l'abandon des Politiques d'un des grands sites historiques de la métallurgie Française.

Publié le par tair marc

arcelor-mittal.jpg

 

Mais que reste t'il de la lutte des travailleurs de Florange ? Qu'ont fait les Politiques Français pour les sauver? Je crie ce coup de gueule car il me semble que malgré les effets d'annonces médiatiques, et les Blah Blah divers, ont a laisser mourir la sidérurgie Française sans rien faire.

 

L'agonie des métallos !! Il y a des décennies nous détenions Valourec, Arcelor (regroupement de 3 sidérurgistes Européens dont Usinor), Pechiney... 

 

Peu (parmi les plus de 40 ans) ne connaissent pas Usinor, une entreprise né des Forges et hauts fourneaux du nord et de l'est, qui par la suite absorbe la grande majorité du monde sidérurgiste que compte la France tel : Sacilor.

 

La France avait déjà laissé partir Pechiney, un grand groupe spécialisé dans l'aluminium, et spécialiste de la production de l'aluminium par électrolyse ce qui permets un coût réduit. Cette capacité à produire par électrolyse faisait de Pechiney "le spécialiste mondial" de ce procédé et a aiguisé les dents des rivaux pour acquérir Pechiney et (surtout) son procédé. La France a laisser partir ce fleuron dont il ne reste rien à ce jour car suite à plusieurs rachat successif cette société est diluée et le procédé de production rapatrié en Amérique.

 

La France a laisser Mittal Steel acheter Arcelor, de récupérer les marchés de celui-ci, regrouper les productions à moindre coûts, et laisser ceux qui ont fait ce fleuron sur la touche.

 

Le marché mondial et les cours de métaux font que le domaine est rentable pour qui veut s'y intéresser, mais Mittal délaisse le marché de l'acier de qualité (ayant un prix de vente très rentable) que Usinor détenait, pour absorber tout ce qui touche le marché standard qui permet des grosses productions et des ventes dans le monde entier.

 

La France aurait du ce prémunir de ce désastre suite à l'expérience avec Pechiney. D'autant que ce domaine d'activité devrait rester rentable encore longtemps, le besoin mondial reste d'importance. 

 

Ceci aurait permis de garder une capacité d'exporter, et de garder un tissu ouvrier d'importance, et compétent.

 

Mais comment font nos politiques pour garder des entreprises nauséabondes, ayant des difficultés financières et de ventes, tout en laissant partir les entreprises d'avenir qui rapportent ? Cela est insupportable. 

 

Florange avec des investissements réguliers pour moderniser, aurait permis d'enrichir notre pays car cette usine peut être rentable. Il y a eu là, le désire de couler une entreprise de qualité. 

 

Stop à la Gabegie. Il n'y a aucune excuse pour justifier cet abandon (que l'on soit de gauche ou de droite). Laisser partir une entreprise qui rapporte n'est pas normal, et moins encore de laisser de bons ouvriers à la rue !!!

 

Nous aurions dû garder notre tissu industriel et défendre nos ouvriers !!

 

TAIR Marc

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article