Les vaccins sont ils dangereux ? 2015

Publié le par tair marc

1/ A quoi servent les vaccins ? :

Les Vaccins nous protègent des maladies infectieuses, ils renforcent le système immunitaire de l’organisme et préparent à défendre plus efficacement.

Un malade de la grippe par exemple peut contaminer 15 personnes, il faut donc vacciner 14 personnes.

Tel est le message des laboratoires, est-ce justifié ?

2/ Depuis quand vaccine t’on la population ? :

Il faut déjà savoir quand le 1er vaccin a été crée, en effet, c’est en 1796 que le tout 1er vaccin existe, il est contre la variole, suivent ensuite en 1885 contre la rage, 1896 la fièvre typhoïde, 1897 contre la peste, etc…

Ce sont les vaccins de 1ere génération.

3/ Combien y a-t-il de générations de vaccins ? :

Les explications Wikipedia :

-Le vaccin de 1ere génération (ou vaccin vivant) pose des problèmes, il permet une réponse immunitaire du CMH 1 et 2, il permet l’une des meilleures réponses immunitaires. Cependant, il porte un risque pour l hôte, particulièrement pour les patients immunodéprimés, dans le cas où il peut se réactiver.

-le vaccin de 2eme génération : consiste à injecter des sous produits du pathogène (antigènes ou toxines) il est dit le plus utilisé et sans problème.

-le vaccin de 3 eme génération : celui à Adn, il apporte une réponse immunitaire au niveau du CMH 1 et 2 comme pour la 1ère génération, mais sans les problèmes liés à celui-ci. En 2012, ce vaccin était encore en phase test et donc pas encore disponible.

4/ Les adjuvants sur les nouvelles générations :

A savoir, depuis 1920 des adjuvants sont utilisés pour augmenter la réponse vaccinale. Mais certains vaccins n’avaient pas d’adjuvants tel le DT Polio, mais il n’est plus disponible depuis 2008, seul celui avec additif est disponible.

Quelques exemples d’adjuvants : le sel d’aluminium, Mercure, Sulfate d’Ammonium, Levures génétiquement modifiées, du Latex, du Formaldéhyde, du Borate de Sodium …

5/ Dangerosité pour l'Homme :

On peut se demander pourquoi y a-t-il pas ou peu d’étude pour démontrer la dangerosité.

Il y a bien des études dans le domaine prouvant cette dangerosité, mais ils ne sont pas financées pas les Lobbys et les Industries Pharmaceutiques, la diffusion est aussi peu relayée par les Médias.

Avant d’exposer les études, que peut-on dire du Mercure et du Sel d’ Aluminium sur l’Homme ?

-L’ASEF (Association Santé Environnement France) rappel les dangers de ce métal. Il nous indique que celui-ci traverse la peau, le tube digestif et malgré la filtration des reins une partie est éliminée par les urines mais 20% échappent à cette filtration et se logent dans les os, poumons, foie et cerveau.

-L’Equipe du Pr GHERARDI (Inserm- CHU Henri Mondor Créteil) a mis en évidence dans une étude un lien entre Sel d’Aluminium des vaccins et myofasciite à macrophage dès 2009.

-Le RES (Réseau Environnement Santé) Rappel que le Mercure et le Sel d’Aluminium sont deux métaux neurotoxiques connus depuis de nombreuses années par des éléments scientifiques, des présomptions indiquent que ceux-ci pourraient être impliqués dans les maladies de l’Autisme et Alzheimer. Etc…

-En Novembre 2012 le Conseil d’Etat a reconnu un lien entre aluminium vaccinal et myofasciite à macrophage.

- Une étude publiée au BMC Médecine démontre que les cellules immunitaires véhiculant de l’aluminium pouvaient migrer dans le cerveau de souris et y rester. Or l’aluminium est un toxique avéré pour cellules cérébrales.

6/ Que dit l’OMS sur ce sujet ? :

L’OMS considère que le Mercure est l’un des dix produits chimiques ou groupes de produits chimiques les plus préoccupants pour la santé publique.

L’exposition à cet élément même en très petite quantité peut entrainer de graves problèmes de santé et menace tout particulièrement le développement de l’enfant dans la petite enfance.

Le Mercure peut avoir des effets toxiques sur les systèmes nerveux, digestifs et immunitaires, ainsi que sur les poumons, reins, la peau ou les yeux.

L’OMS par ces textes est très claire à ce sujet en lisant ces lignes précédentes sorties d’un communiqué d’octobre 2011.

7/ Un produit peu médiatisé mais étonnant dans un vaccin:

Le Borate de Sodium ou Borax (un insecticide et raticide) est dans certains vaccins mais à quel titre ?

Il est présent dans le Gardasil, mais ont en parle pas vraiment. Le Député Rudy Salles a posé la question au Ministre de la Santé sur (question n° 127937) sur la présence de Sel de Bore dans le Gardasil en sachant que ce dernier est classé depuis novembre 2008 par la réglementation Européenne comme toxique. Des cas d’enfants anormaux 30 jours après vaccinations ont été relatées.

La Ministre botte en touche en rappelant que la procédure européenne centralisée fondée sur des bases de données issues d’études sur 11000 sujets est dans les normes (citées dans le compte rendu).

Ce vaccin est toujours en vente et préconisé, voir même remboursé.

Une mise en garde du Pr Agrégé de Biologie Georget Michel. Il lui parait imprudent d’utiliser un tel conservateur dans les vaccins contre les infections du col de l’utérus quand on sait que 5 femmes tombées enceintes 30 jours après vaccination ont eu des bébés anormaux (avis du CTV et du CSHPF séance du 9 mars 2007).

8/ Le Pr Joyeux? :

Une plainte de la part du Conseil National de l’ordre des Médecins le 18 juin 2015 à l’encontre du Pr Joyeux sur deux pétitions diffusées sur les réseaux sociaux : 1/ sur la vaccination contre le cancer du col de l’utérus et 2/ la rupture de stock calculée par les fabricants de vaccins du DT Polio.

Il lui à reproché des informations contre la politique vaccinale de l’Etat, en diffusant des éléments sans preuves scientifiques établies, que le médecin est au service de la santé publique et qu’il doit concourir à l’action entreprise par l’autorité compétente en vue de la protection de la santé, il a une obligation de prudence etc…

Le Pr Joyeux a tenté de soulever le sujet de la vaccination obligatoire auprès de Mme La Ministre Marisol Touraine sur le fait qu’il n’est pas nécessaire de vacciner sauf exception un enfant de 2 mois contre hépatite B et à 9 ans garçons et filles contre le cancer du col de l’utérus.

D’ailleurs à mon humble avis, vacciner un garçon de 9 ans contre le cancer de l’utérus est vraiment du n’importe quoi. Et la diffusion de pétitions sur les réseaux sociaux dérange vraiment les Lobbys.

9/ Marisol Touraine, avant d’être Ministre :

Voici ce que disait Mme Touraine avant d’être Ministre : « De nombreuses études ont ainsi alerté sur le possible potentiel cancérigène et perturbateur endocrinien des sels d’aluminium. « Elle préconise aussi que les familles doivent avoir le choix de faire procéder aux vaccinations obligatoires par des vaccins sans sel d’aluminium.

10/ Recueil de réflexions et citations de médecins et scientifiques :

-Dr et Chirurgien Jean Michel Dubernard : « Il n’existe pas de preuve scientifique sur l’utilité des vaccins ».

-Dr Jacques Lacaze (dans son livre « en finir avec Pasteur ») : « Aucun historien des sciences digne de ce nom ne conteste le fait que Pasteur s’est trompé sur de très nombreux points ». « … les vaccins sont à l’origine de profits fabuleux ».

Dr en virologie Anthony Morris : « Il n’y a pas de raison de croire que le vaccin de la grippe soit capable de prévenir ou diminuer la maladie ».

Dr Léonard HOROWITZ (dans son livre H5N1 – Un conflit sans guerre) : Nous disposons de plus en plus de fait scientifiques qui tendent à démontrer que les vaccins sont en grande partie responsables de nombreuses maladies, comme l’autisme, fatigue chronique, sclérose en plaque, … ».

Dr neuropsychiatre Andrew Moulden : « En multipliant les vaccins, nous augmentons le risque d’introduire des antigènes apparentés à des molécules de l’organisme, créant ainsi des maladies auto-immunes.

Dr Elmiger (dans son livre : « la médecine retrouvée ») : En 1992, une étude publiée dans le American Journal of Epidemiology, a démontré qu’un enfant a 8 fois plus de chance de mourir 3 jours après avoir reçu un vaccin du DCT (Diphtérie, Coqueluche, Tétanos) qu’un enfant non vacciné.

D’autres Médecins pourraient être cités, mais il nous faudrait encore d’autres pages. Etonnant que tous ces spécialistes n’aient pas ou peu de relais médiatiques.

11/ Le cas du ROR ? :

En 1998, un chirurgien britannique andrew Wakelfield a publié une étude dans « The Lancet » un prestigieux journal médical anglais qui faisait un lien entre le vaccin ROR et l’autisme.

Son étude a été par la suite jugée incomplète et faussée, car il n’a pas été possible de reproduire à l’identique son protocole de recherche. Une fraude est soulevé et ce chirurgien ne peut plus exercer, c’est journaliste brian Deer du Sunday Times qui relève les anomalies des tests et relève des liens d’intérêts à des groupes anti-vaccins qui avaient sponsorisés l’étude.

12/ Où sont les études prouvant la non dangerosité de ces additifs ou des vaccins en général :

Si de nombreuses études hors vaccins existent sur la dangerosité des métaux lourds sont clairs et sans ambiguïtés pourquoi est il difficile d’en avoir les éléments pour ces mêmes études, mais sur les vaccins.

Aux Usa la FDA a été régulièrement questionnée sur ce sujet par des députés et a fini par répondre que s’il leur fallait faire ces études sur la dangerosité cela leur reviendrait trop cher.

En France l’Ansm répond et donne un avis après examens des études faites par les industries pharmaceutiques elle-même sans faire de contre-études. Le temps des tests effectués sur des animaux reste trop court, le décret L5311-1 est relatif aux recherches biomédicales et du protocole standard des dispositifs à usage humain de nov. 2006.

13/En conclusion :

L’Etat devrait financer elle-même ses contre-études avec ses propres protocoles sur une durée allant au-delà d’une année pour vérifier la dangerosité des métaux lourds, proposer un moratoire sur les métaux lourds dans tous les vaccins. Laisser le choix aux parents d’utiliser des vaccins avec aluminium ou sans et imposer une offre de choix avec ou sans sel d’aluminium. Indiquer sur les boites avec le sigle approprié, la quantité des produits dangereux comme pour le Borate de sodium qui est un insecticide et raticide.

TAIR Marc

Publié dans santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zehar 24/08/2015 15:03

article intéressant et instructif

tair marc 23/11/2016 08:55

Merci