Mais que font Paris et les Grandes Villes, que font les Maires pour dépolluer leur ville ?

Publié le par tair marc

Lorsque je vais sur Paris, à part quelques rues ou les quelques parcs et les deux bois (Vincennes et Boulogne) il est flagrant qu'il manque des arbres.

Pourquoi me direz vous ? tous simplement parce que ceux-ci contribuent à dépolluer l'aire en plus d'êtres agréables à voir.

On nous rabâche que les polluants automobiles sont responsables de la mauvaise santé de nos concitoyens citadins, ce qui est vrai, même si on peut constater que les dernières innovations ont permis de limiter ces rejets nocifs (grâce à des carburants nouveaux et des technologies tels des pots d'échappement avec filtres).

D'après une étude du MIT (Usa) il y aurait près de 53000 morts /an liés à la pollution automobile aux Etats Unis, En France le Ministère du Logement estime à 44000 morts /an sur notre territoire, un chiffre émanant de la Commission Européenne via le programme CAFE.

Les particules fines provoquent des maladies respiratoires en pénétrant profondément dans le système de celui-ci vu la taille microscopique de celles-ci (2.5 micromètres).

Mais alors quelles solutions simples ? En plus de la technologie les Mairies doivent prendre à bras le corps ce problème en mettant, des arbres, mais aussi arbustes et même des plantes qui absorbe des particules nocives, la quantité importante ou faible de ces plantations contribuera à diminuer faiblement voire significativement ces particules.

Seule la quantité importante de plantations permettra une absorption significative, si les communes font des plantations homéopathiques cela ne permettra qu'une faible baisse et uniquement un effet d'annonce. Un moyen souvent utilisé pour faire de la communication plutôt que de faire un vrai programme d'échelle.

Un programme annuel ou bi-annuel de plantation selon les moyens de chaque commune et ceci sur plusieurs années doit être provoqué ou incité pour le bien être des populations, il est temps d'arrêter les effets d'annonces sans valeur, l'étiquette verte ou écolo étant à la mode, beaucoup des Maires sont tentés de faire des programmes "ma tu vu" pour ce faire de la pub, des programmes sans intérêts : 10 arbres ici ou un petit parc là.

En commençant par les grands axes utilisés par des flots automobiles importants en perçant des trous sur les trottoirs, ou en ajoutant aussi à ces arbres un carré de verdure avec fleurs dé-polluantes et arbustes, puis en s'attaquant aux autres axes.

Il en va de la santé de nos concitoyens, ceux qui me suivent sur facebook savent que je suis très intéressé par les actions sur la santé et le handicap, que le seul fait de l'écologie m'importe que si ce n'est pas qu'un effet d'annonce ou d'image, je ne recherche que le concret.

Comme faciliter les voies cyclo près des flots automobiles me semble peu approprié avec autant de pollution, la mode de la voie cyclo ne me semble pas aboutie sans y ajouter 2 points : le 1er/ informé sur la pollution et incité à rouler avec un masque souple ou rigide pour respirer, et le 2eme point est d'arborer ces voies ou les abords proches de celles-ci.

La ville de Paris doit se réveiller comme toutes les grandes villes soumises à la pollution des particules fines.

Reverdir nos villes est urgent.

TAIR Marc

Publié dans santé, ecologie

Commenter cet article

Stéphane 03/07/2015 12:29

Article intéressant. Le problème de la pollution aux particules fines est préoccupant car c'est un enjeux de santé pour l'avenir. Planter des arbres dépolluants de façon massive aux abords des axes routiers est un devoir pour tous les maires. C'est important que des personnes comme vous, abrités des intérêts electoralistes, défendent l'intérêt général. Cependant, ce qui est génant sur votre blog, ce sont les pubs. Pour un prix discount, à partir de 70€, vous pouvez disposer d'un blog mieux présenté, sans pub, réservé à la défense de vos idées. Je suis développeur web et on peut en discuter. N'hésitez pas à me contacter à mon adresse mail. Stéphane