Les Bactéries et les polluants dans l'eau du robinet.

Publié le par tair marc

L'eau et les bactéries :

Les bactéries dans l'eau sont un problème commun qui oblige les structures d'épuration de faire un gros éffort pour les éliminer ou les limiter au maximum.

Pourtant il peut exister encore des problèmes de temps à autre que ce soit dans les petites ou grandes  structures mais plus particulièrment dans les plus petites qui n'ont pas les moyens de purifier convenablement l'eau.

Beaucoup de sites ou groupes d'opinions rabache à qui veut entendre que l'eau du robinet est très contrôlé, ce qui est vrai, mais cela est réalisé avec des normes pas assez sévère, et ne pas oublier qu'il existe de nombreux villages en France de moins de 300 habitants qui ne filtres pas ou peu leur eaux avant distribution (pourtant les eaux de surface qui sont extraites, restes proche de paturages etc...).

En 2003 le Senat s'était déjà alarmé sur ce sujet et le CNRS-Paris a détecté plusieurs espèces de bactéries dans l'eau au robinet de la région parisienne, dont des bactéries inconnues. 

Le Chlore dans l'eau du robinet :

Il est évident que pour éviter les bactéries il faut mettre du chlore, même si parfois la quantité de ce dernier est important, la teneur moyenne est de 0.3 mg/l mais parfois plus et ceci pour bruler les virus et microbes. Son usage désifectant ne peut être évité et ceci en prévention mais il restera tout des même certains parasites pathogènes. 

Il faut 3.17 g de chlore /l en moyenne.

Avis sur l'eau du robinet :

Il y a 83% de Français qui la juge sure. Certes nous avons en France l'eau la plus contrôlé et peut être l'une des plus sure du Monde. Pourtant l'usage de l'eau du robinet est consommée par environs la moitié de la population ce qui implique que malgré sa bonne réputation il reste tout de même une réticence pour la boire, lié à la présence de bactéries (mais aussi pesticides, nitrates, médicaments etc...).

Lors des contrôles, il est recherché 6 contaminants : nitrates, pesticides, bactéries coliformes, sélénium, aluminium et radio-activité. Ce qui nous fait admettre que pour les autres polluants tel les médicaments, il n'y a rien. Les qualificatifs de qualité ne sont basés que sur ces 6 contaminants. 

Par exemple sur des analyses réalisés en 2006 sur 310000 prélèvements le site eaufrance.fr nous indique 96% de conformité bactériologique, 98% pour les nitrates, 97.7% pour le plomb, et 99.3% pour le fluor. Ce qui démontre de bons chiffres mais tout de même 4% non conforme pour les bactéries cela reste gênant pour ceux qui le subisse. 

Les Nitrates dans l'eau du robinet :

Sur le même site eaufrance.fr 99.1% de la population Française est alimenté par de l'eau conforme sur le critère de 50mg/l maxi. Et une limite maximal de 100mg/l jamais dépassé pour les analyses non-conformes. Un critère de conformité, qui, je le répète encore et encore, n'est pas du tout accéptable, lorsque l'on sait que l'on ne devrait pas dépasse 3mg/l d'après une étude de 1903, au delà et après des dizaines d'années de consommation de celle-ci, cela est cancérigène et peut être aussi être responsable de la cyanose du nourisson (maladie devenue rare en Europe). 

Les antibiotiques :

La présence d'antibiotiques est un vrai problème qui contribue beaucoup sur le fait que des bactéries deviennent resistantes, et il est clair que si nous buvons un verre d'eau dit potable et avec les 6 contrôles de contaminants nous avalons des madicaments de toutes sortes et bien entendu des antibiotiques.

On nous rabache sans cesse que nous consommons trop d'antibiotiques mais ont oublie qu'une bonne partie est consommer par l'eau qui n'a pas été traitée et filtrée pour ce polluant.

Ont peut retrouver 3000 antibiotiques différents dans les eaux usées des stations d'épuration. 

 

Il reste encore des efforts à faire pour filtrer des polluants comme les bactéries mais aussi les antibiotiques. 

TAIR Marc

 

Publié dans santé, société

Commenter cet article